Machines et Equipments MFO

En Vedette
La réalité augmentée au service de la maintenance

Interaction améliorée et productivité accrue.


2 mars 2022
Par Pierre Deschamps

Photo: Microsoft.

Apparu dans le domaine des jeux, le phénomène de la réalité augmentée, une technique qui superpose à la réalité sa représentation numérique actualisée en temps réel, gagne peu à peu l’univers industriel. Cette incursion dans les ateliers et les usines sert principalement à des fins de maintenance.

En d’autres mots, grâce à un casque connecté, un technicien de maintenance industrielle a les mains libres, n’a plus besoin d’aller et de venir entre la réalité et les instructions nécessaires à la réalisation des tâches. Plus besoin alors de chercher des instructions dans des documents complexes de plusieurs centaines de pages, ce qui se traduit par un gain en productivité certain. Il suffit d’utiliser un casque pour avoir des instructions concrètes et beaucoup plus précises en un rien de temps. Ce qui permet de réduire les coûts à court et long termes.

Outre les gains de temps et d’efficacité, que dire de ceux en santé-sécurité. En effet, nul besoin d’envoyer un technicien en milieu hostile et l’exposer à toutes sortes de risques. Là comme ailleurs la maintenance industrielle en 3D s’avère une solution des plus avantageuses.

Advertisement

Le lecteur désireux de savoir comment la réalité augmentée s’applique aux cinq niveaux de maintenance, tels que définis par l’association française de normalisation (AFNOR), lesquels devraient tous être maîtrisés par les techniciens assurant la maintenance, auraient tout avantage à aller consulter le site www.spectraltms.com sur le sujet.

La société Berger-Levrault présente un prototype de casque de réalité augmentée, parfaitement intégré à sa solution de maintenance Carl Source (GMAO), qui permet à des intervenants spécialisés sur un type de machine d’intervenir aux quatre coins du monde sans bouger de leur bureau.

Cela avec pour objectif d’assurer un accompagnement optimal dans la réalisation des opérations de maintenance, en garantissant à la fois la sécurité, l’efficacité et l’intuitivité. Parmi les expérimentations qui ont été conduites par cet éditeur, mentionnons celle qui porte sur un prototype de maintenance augmentée destiné aux techniciens, par le biais du casque Hollolens 2 de Microsoft.

Comme le souligne ce concepteur de logiciels et de solutions numériques, ce prototype principalement destiné à des opérations de maintenance préventive, nécessaires à de nombreux secteurs d’activité (industrie, ville, infrastructure immobilière, transport, santé), « garantit donc un processus d’augmentation complet : une intervention classique, une intervention interactive et une intervention ancrée dans l’espace ».

Le tout avec pour résultat de faire en sorte que les opérations sont réalisées de façon plus sécuritaire, dans un temps d’intervention réduit, et avec une meilleure gestion des risques encourus.

L’an dernier, le leader technologique Toshiba a dévoilé un nouvel ensemble de dispositifs portables montés sur les yeux pour l’environnement de réalité augmentée. Il s’agit des lunettes intelligentes DynaEdge AR100 qui combinent une expérience de réalité augmentée pratique avec un PC DynaEdge miniature alimenté par batterie.

Au dire de Toshiba, « non seulement le casque AR100 est léger, mais le mini PC DE-100 qui l’accompagne est également suffisamment petit pour tenir dans une poche, promettant une excellente expérience augmentée pour les entreprises. Le mini PC DynaEdge fonctionne avec Windows 10 et dispose de processeurs Intel Core m7. Non seulement les lunettes peuvent fournir des informations essentielles aux employés, mais elles peuvent également enregistrer et diffuser des informations vers une application distante ou un expert, afin qu’ils obtiennent des conseils, de l’aide et des interactions en temps réel ».

Pour sa part, MAN Energy Solutions a mis au point une nouvelle génération de matériel, le MAN CEON TechGuide qui permet aux ingénieurs et aux techniciens d’utiliser des modèles 3D, des animations, des vidéos, pour avoir accès à des instructions de maintenance.

Comme l’explique cette multinationale allemande, « en ce moment, le MAN CEON TechGuide est en test à bord d’un certain nombre de navires vraquiers appartenant à Berge Bulk, un des principaux propriétaires indépendants de vraquiers du monde, basé à Singapour. MAN CEON TechGuide se connecte au système d’entretien et de gestion de flotte du propriétaire. Lorsqu’un travail d’entretien a été effectué à l’aide du MAN CEON TechGuide, l’information est automatiquement téléchargée dans le système du propriétaire via Wi-Fi dans la salle des machines. Cela simplifie ainsi les procédures administratives ».

L’équipementier aéronautique Safran utilise la réalité augmentée dans la maintenance des câblages, l’objectif étant de réduire considérablement l’immobilisation des flottes aériennes de manière à diminuer les coûts que cela engendrait. Pour être en mesure de déceler une panne et de la réparer le plus rapidement possible, cet industriel a mis au point un système de réalité augmentée capable de guider le technicien dans la remise en état du matériel.

« Il n’existait pas de solutions techniques pour que les opérateurs profitent des données numériques des maquettes en 3D au moment des opérations manuelles sur les câblages, précise Safran. Ils intervenaient donc toujours d’après des plans imprimés et des instructions de travail. Ceux-ci leur indiquaient, par exemple, à quelle longueur couper le câble ou le dénuder, à quel endroit le sertir, comment le faire cheminer avec l’aide de petites étiquettes pour aller du point A ou point B, etc. Avec la réalité augmentée, qui permet de superposer des indications en 3D sur le modèle réel à réparer ou à analyser, l’opération se fait plus rapidement et la qualité de travail est améliorée ».

https://www.spectraltms.com/

https://www.berger-levrault.com/ca/fr/

https://www.microsoft.com/fr-ca/hololens

https://www.toshiba.com/tai/

https://www.man-es.com/

https://www.safran-group.com/fr

 

 

 


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*